génocide - 9 septembre 2023 *

génocide - 9 septembre 2023

 

Ethologie

Bribe

génocide

Les primates humains européens commettent des génocides massifs lors des "Grandes Découvertes" de la "Renaissance" et ils éliminent entre autres les Incas, les Aztèques, les Mayas en Amérique Centrale et du Sud ainsi que les Tribus Indiennes de l'Amérique du Nord. Cela leur permet de disposer des ces trois espaces pour se développer plus aisément qu'ils ne peuvent le faire en étant confinés en Europe.

Ils essaient par la suite d'en faire autant en Asie dont la Chine et l'Inde et en Afrique. Mais ils n'y parviennent pas. En Asie, il y a des civilisations puissantes comme l'Empire Chinois ou l'Empire Moghole. En l'Afrique, le climat ne leur est pas propice et ils ne peuvent éliminer les populations locales mieux adaptées à celui-ci.

Les Allemands tentent la même opération en Europe entre 1933 et 1945 : élimination des Juifs et des Slaves. Autant c'est une réussite en ce qui concerne les Juifs: 6 millions d'entre eux disparaissent à ces dates, autant c'est un échec chez les Slaves qui comme les Chinois ou les Indiens ont un passé d'organisation et de civilisation qu'ils ne parviennent pas à supplanter.

C'est une loi chez les primates que d'agir de la sorte et il est probable que cette loi existe depuis leur apparition il y a environ 6 millions d'années.

RAPPEL

Un génocide est possible quand deux groupes d'animaux sociaux entrent en concurrence cruelle dans la quête de leurs ressources de vie et qu'il existe une forte différence entre eux.

On peut estimer que les primates sociaux connaissent trois états:

1) - Ils sont Chasseurs Cueilleurs

2) - Ils domestiquent les animaux et les végétaux ( agriculture)

3) - Ils domestiquent le non-vivant ( industrie)

Lors des "Grandes Découvertes", les européens domestiquent le non vivant tandis que les Amérindiens sont chasseurs cueilleurs ( Amérique du Nord) ou domestiquent les plantes et les animaux.

Entre le XV° et XIX° siècle, les européens domestiquent le non vivant tandis que les Africains sont chasseurs cueilleurs ( Amérique du Nord) ou domestiquent les plantes et les animaux.

Entre le XVII° et XIX° siècle, les européens domestiquent le non vivant et les Chinois et les Indous domestiquent également le non vivant mais avec un peu de retard.

CONCLUSION

Toutes les vivants sont en concurrence pacifique ou cruelle pour leurs ressources de vie entre espèces et entre individus à l'intérieur de leurs espèces. Sans ressources de vie, pas de vie.

Les primates humains sont des vivants sociaux. Ils sont en quête permanente de ressources de vie. Etant sociaux, ils en produisent de très grandes quantités les uns pour les autres. Leur concurrence est donc massive et en général pacifique.

S'ils estiment que la concurrence cruelle est plus rentable, ils font des guerres ou des génocides.

Copyright GS - 9 septembre 2023

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulaire - 27

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

Introduction V1 - 6 juin

Introduction V1 - 6 juin 2024

extinction 07 - 18 mai

extinction 07 - 18 mai 2024

biomasse - 10 mai 2024*

biomasse - 10 mai 2024

ressources 03 - 30 avril

ressources 03 - 30 avril 2024

Journal de Ressources de Vie

Has no connect to show!

PNAS

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre - 28

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage - 8 février

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23

extinction 02 - 2

Large numbers of vertebrates began rapid population decline in the late 19th century