Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

1947 ValrieetGeorges3

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques

depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

1 - Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

L'apparition a lieu quand une cellule sexuelle femelle fusionne avec une cellule sexuelle mâle. Il y a quatre époques :

a - l'enfance avec une absence d'autonomie dans la quête des ressources de vie et dans la quête des ressources de reproduction. En matière de ressources de vie, le vivant vit sur les réserves qu'il a lors de son apparition, sur l'abondance qui existe dans son environnement ou chez ses géniteurs.

b - Mise en place de l'autonomie dans la quête des ressources de vie et dans celle des ressources de reproduction

c - la reproduction de l'espèce.

d - Le vieillissement avec la disparition de l'autonomie dans les deux quêtes signalées plus haut.

2 - Eternité des vivants.

- Le vivant monocellulaire est "éternel" puisque lors de sa reproduction, la cellule mère ne disparaît pas mais se divise en deux. Un très grand nombre de vivants monocellulaires - voire la majeure partie de tous ceux qui ont existé un jour - disparaissent mais les vivants monocellulaires actuels n'ont subit aucune interruption depuis leurs apparitions. Tant qu'il y a des vivants, ceux qui vivent peuvent être considéré comme éternels

- Cela est vrai également des vivants multicellulaires car ce ne sont que des agrégats certes très complexes de vivants monocelleulaires mais dont le destin est identique. Tous les vivants multicellulaires actuels sont composés de cellules qui ont vécu jusqu'à aujourd'hui.

- Par contre ce ne sont pas les mêmes cellules. Les vivants monocellulaires ne cessent d'évoluer pendant leur existence et les deux decsendantes d'une cellule mère sont différentes de celle-ci au moment où elle est apparue. Cela est vrai pour les mêmes raisons signalées plus haut pour les vivants monocellulaires. C'est bien entendu la molécule ADN qui en tant qu'architecte d'un nouveau vivant lui apporte toutes les évolutions du passé lointain et proche.

3 - Conclusion: le vivant, ce sont les cellules individuelles et non les ensembles multicellulaires. 

Le vivant, ce sont les cellules. Leurs formes uni- ou multi-cellulaires ne sont que l'enveloppe qui leur permet de vivre éternellement. C'est une forme parmi des millliards qui existent dans l'univers. Nous ne connaissons que celles qui existent sur Terre. Etant donné le très grand nombre de corps célestes comme les planètes et les étoiles, il est possible qu'il existe d'autres types de vivants qui pourraient être analogues aux processus que nous avons décrit mais selon des formes que nous sommes dans l'incapacité totale d'imaginer.

Copyright GS

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

20160508

20130508

20151104

20151104

20150823

20150823

20150710

20150710

20150612

20150612

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

univers 04

univers

réchauffement

réchauffement

conscience

conscience

disparition 02

disparition

PNAS

neandertal

 

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23