20150612

20150612

vendredi 12 juin 2015

amour (anecdotique)


L'amour:

- chez l'humain
- chez le félin
- chez la mouche 

Éthologie 

Les ressources de reproduction s'imposent de la même manière chez les vivants que les ressources de vie. Cependant elles peuvent être mises en sommeil ou ne pas se manifester sans conséquence sur leur vie physique contrairement aux ressources de vie dont la pénurie entraîne la disparition du vivant concerné. La seule conséquence est l'absence de reproduction d'un nouveau vivant. 

L'absence de reproduction est le résultat de trois situations:

- absence du partenaire
- absence du besoin de ressources de reproduction
- concurrence négative: le partenaire choisi est pris par un autre vivant. 

Chez les humains comme chez certains autres animaux existent le couple monogamique ou polygamique éternel. La ressource de reproduction intervient alors dans trois circonstances:


1) - la cristallisation: à un moment de la maturation des vivants, intervient le choix du partenaire éternel. Le processus peut durer un certain temps


2) - la reproduction proprement dite qui donne lieu à l'apparition d'un vivant nouveau

3) - l'entretien du couple éternel. 

- La quête de ressources de reproduction est permanente. Elle excède fortement les capacités du couple à gérer les nouveaux vivants et chez un grand nombre de vivants il y a peu de réussites par rapport à la quantité d'échecs. 

- La quête de cette ressource est excessive mais elle ne peut être maîtrisé. Elle joue alors le rôle de ciment du couple éternel. A la manière de cérémonies qui rappellent un évènement fondateur, les vivants se reproduisent mais de manière à ne pas créer un nouveau vivant. C'est ce qu'on appelle chez les humains, les relations sexuelles. 

- Mais à partir du moment où ils s'émancipent de la reproduction, ils peuvent s'émanciper de l'éternité du couple. D'où les différentes quêtes de ressources de vie en dehors du couple éternel, notamment chez les humains, des plus tolérées comme par exemple l'adultère ou la prostitution aux plus combattus par eux comme le viol ou la pédophilie.

Copyright – GS

samedi 6 juin 2015

herbe (anecdotique)


Pierre Lieutaghi - Le Livre des bonnes herbes

FC

- Dans les 250 fables de La Fontaine, il n'y en qu'une qui parle des plantes, "Le chêne et le roseau". Dans les autres il n'est question que d'animaux.
- Quand je plonge un homard, souffre-t-il? Oui. Quand je rappe une carotte, souffre-t-elle? Réponse: non. Le premier a un cerveau qui lui permet d'être mobile et de se sauver face à une agression. La seconde, non car elle n'a pas cerveau et ne peut se mouvoir. Le cerveau et la sensibilité c'est ce qui permet à tous les animaux de se mouvoir. Les plantes sont quasi immobiles. Les premiers doivent se déplacer pour trouver d'autres vivants pour se nourrir. Les plantes se nourrissent essentiellement de la chimie de l'air et de la chimie du sol. Nul besoin pour elles de se déplacer.

Éthologie

La Deep Ecology est une réponse au blues anthropocentrique.
Un système global - la nature - est supérieur à chacune de ces parties - l'homme étant une partie de la nature.

Copyright - GS

Publié par iredactor à 19:28 Aucun commentaire:

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

jeudi 4 juin 2015

européen (anecdotique)

Simon Leys - Le studio de l'inutilité

Chapitre: "Dans le sillage de Magellan"

Citation de la page 256:

- A l'aube de la Renaissance, les premiers grands voyages de découvertes avaient été le fait de navigateurs portugais dont l'audace et le savoir marins restèrent longtemps inégalés en Occident.

Citation de la page 257:

- L'Espagne voulut bientôt imiter son exemple; pour empêcher leur compétition commerciale de dégénérer en un conflit armé qui eut affaibli la chrétienté, les deux royaumes adoptèrent la solution initialement suggérée par le pape, et, par un traité, divisèrent le monde en deux zones: l'orientale serait domaine portugais, tandis que l'occidentale relèverait de la Castille."

Citation de la page 259:

- Comme l'ambassadeur d'Espagne exigeait réparation pour les raids et pillages auxquels sir Francis Drake s'était livré dans le Pacifique, la reine Élisabeth lui répondit: 

" La mer du Sud, comme tout le reste de l'océan, est bien commun à tous. La donation faite par l'évêque de Rome d'un pays qui ne lui appartient pas n'est qu'une chimère. Les Espagnols n'ont pas plus de droit que les autres à ce qu'ils ont usurpé sur les anciens possesseurs, et l'on n'est pas propriétaire d'un pays pour y avoir bâti quelques cabanes, pour y avoir donné un nom de saint à un cap ou à une rivière"

Éthologie

Elisabeth 1° parle avec d'autant plus d'assurance qu'elle défait  l'Invincible Armada en 1588. 

A aucun moment, les Portugais, Espagnols ou Anglais ne pensent au droit des Aborigènes sur leurs territoires. 

Ils passent au Mode de Production Industriel il y a 3000 ans et expulsent les Amérindiens qui abordent le Mode de Production Domestique au XVI° siècle. A cette époque les Européens sont les mieux adaptés.... donc provisoirement les plus forts.

Les Amérindiens ont quasiment disparu. Satisfaction posthume pour eux, les Asiatiques sont en passe de prendre la première place sur Terre.

Copyright - GS

mardi 2 juin 2015

migrant (anecdotique)

Alexis Nouss - La condition de l'exilé

FC

Éthologie

Les humains vivent en groupes. Aucun humain ne peut vivre seul: naître dans un lieu isolé et, dès les premiers instants, ne plus avoir personne autour de lui.


Quand il nait, il y a tous les humains, puis tous les vivants enfin tout le non-vivant qui l'entourent. Il évolue en permanence et tout ce qui l'entoure évolue également.

Un humain apparait à un endroit précis et à un présent précis dans lequel il se meut depuis son apparition jusqu'à sa disparition. Il évolue en permanence et fait évoluer une partie de ce qui l'entoure. Son influence est à la mesure de son être: ce qu'il ne change pas est infiniment plus important que ce qu'il change.

Il apparaît dans un groupe où plus les autres humains sont éloignés de lui plus ils s'imposent à lui. Il apparaît dans un lieu où, selon la même règle, plus les choses sont loin de la portée de ses mains, plus elles s'imposent à lui.

Dans le premier cas, il est question de la société des humains. Il nait pauvre, aisé ou très riche. Dans le deuxième cas, il nait en ville, à la campagne, dans les plaines, près de la mer ou dans les montagnes. Ces environnements différents le déterminent fortement.

Chaque vivant est en quête permanente de ressources de vie. Ces ressources déterminent le nombre de vivants d'une espèce donnée. Sans ressources de vie, le vivant disparaît.

L'humain grâce à ses mains, sa sociabilité et son cerveau passe de 100 000 vivants environ il y a 200 000 ans à plus de 7 milliards aujourd'hui. C'est à dire qu'au début de la spéciation il y a des ressources de vie pour 100 000 humains et qu'aujourd'hui, il y en a pour plus de 7 milliards quelle qu'en soit l'origine. Le pauvre trouve des ressources de pauvre, le riche, des ressources de riche et le migrant, des ressources de migrant. 

Il n'y a pas de déterminisme personnel. L'enfant d'un pauvre, d'un riche ou d'un délinquant ne le devient pas automatiquement. Il y a un certain déterminisme statistique: le pourcentage des pauvres, des riches et des délinquants ont tendance à être stable sur l'ensemble des humains soit plus de 7 milliards.

Quand aux statuts des pauvres, des riches et des délinquants ils évoluent dans le temps. "Jésus" aime les pauvres, il fustige les riches et demande aux délinquants de s'amender. Le "libéralisme" se désintéresse des pauvres, favorise les riches et enferment les délinquants. A l'époque de Jésus, il y a 300 millions d'humains. Aujourd’hui, bien plus, comme nous l'avons vu. Ce n'est pas l'attitude des humains les uns à l'égard des autres - sont-ils pauvres, riches ou délinquants - qui est déterminante dans le progrès de la démographie des humains mais la présence ou l'absence de ressources de vie. 

Le migrant est en quête de ressources de vie mais il change de lieu géographique et de lieu social. 

Copyright - GS

Publié par iredactor à 08:00 Aucun commentaire:

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

vendredi 29 mai 2015

Congo (anecdotique)

 David VAN REYBROUCK - Congo. Une histoire 

Éthologie 1

En 1890, il y a 190 000 humains dans le pays que l'on appelle actuellement le "Congo Brazzaville". En 2015, il y en a 5 millions

Au "Congo Kinshasa", on en compte 3,3 millions en 1890 et 77 millions en 2015. 

Lors de la Conférence de Berlin ( 1884 1885) où les Européens se partagent l'Afrique, la Belgique qui s'empare du "Congo Belge" est peuplée de 5,5 millions d'humains et aujourd'hui elle est passée à 10 millions. 

1) Pourquoi ce n'est pas l'Afrique qui s'empare de l'Europe?

En 1884, l'Afrique vit entre le Mode de Production Humain ( chasseur - collecteur) dont la démographie sur l'ensemble de la Terre plafonne à 10 millions d'humains et le Mode de Production Domestique dont la démographie peut atteindre quelques centaines de millions d'humains.

L'Europe est en plein développement du Mode de Production Industriel dont le résultat démographique actuel évolue autour de 7 milliards d'humains. En 1884, il y a environ 1,5 milliards d'humains.

La capacité en ressources de vie des Européens est immensément plus importante que celle de l'Afrique. En concurrence cruelle, les Africains sont vaincus et les Européens sont vainqueurs.

Les Européens sont passés les premiers au Mode de Production Industriel avant les Africains parce que chez eux il y avait beaucoup plus de métaux et l'âge de fer date de 3000 avant aujourd'hui alors que l'âge de fer pour les Africains a commencé véritablement avec l'arrivée des Européens sur ces territoires. 

En 1884, il y a autant d'humains dans les deux Congos qu'en Belgique

2) Pourquoi  en 2015, il y a 8 fois plus d'humains dans les deux Congos qu'en Belgique?

A partir de 1884, les Congos entrent dans le Mode de Production Industriel. Leur démographie devient une démographie de pays industriel, celle qui amène les humains à 8 - 9 milliards en 2050

Conclusion

A terme, l'avenir de l'Afrique est de devenir un continent puissant. En règle générale, c'est le nombre d'humains d'une région qui définit sa puissance. 

Mais l'évolution est imprévisible:

- Il y a l'avant et l'après du charbon: quel est l'après du pétrole ou du nucléaire?.

- Quelles sont les conséquences de l'augmentation de la température de la Terre sur les plantes domestiquées, de l'augmentation de la consommation des vivants domestiqués à cause de l'augmentation des humains et, enfin, de l'augmentation des déchets et pollutions de toutes sortes? 

 

Population de la République démocratique du Congo ( 1951 - 2020)

Année

Population

 

1951

12 306 245

 

1952

12 554 882

 

1953

12 812 664

 

1954

13 083 456

 

1955

13 370 019

 

1956

13 673 982

 

1957

13 995 843

 

1958

14 335 077

 

1959

14 690 341

 

1960

15 060 009

 

1961

15 442 981

 

1962

15 839 481

 

1963

16 251 581

 

1964

16 682 907

 

1965

17 136 879

 

1966

17 615 860

 

1967

18 120 025

 

1968

18 645 683

 

1969

19 186 026

 

1970

19 734 388

 

1971

20 286 507

 

1972

20 842 054

 

1973

21 405 800

 

1974

21 986 342

 

1975

22 592 177

 

1976

23 229 530

 

1977

23 899 714

 

1978

24 595 378

 

1979

25 302 300

 

1980

26 006 947

 

1981

26 703 276

 

1982

27 395 125

 

1983

28 094 613

 

1984

28 819 401

 

1985

29 588 172

 

1986

30 407 384

 

1987

31 275 322

 

1988

32 205 125

 

1989

33 225 882

 

1990

34 362 866

 

1991

35 635 943

 

1992

37 046 522

 

1993

38 549 395

 

1994

40 059 483

 

1995

41 493 816

 

1996

42 804 309

 

1997

43 991 672

 

1998

45 103 148

 

1999

46 218 094

 

2000

47 418 451

 

2001

48 748 840

 

2002

50 210 211

 

2003

51 786 808

 

2004

53 458 532

 

2005

55 202 196

 

2006

57 008 188

 

2007

58 880 858

 

2008

60 822 077

 

2009

62 827 188

 

2010

64 891 905

 

2011

67 013 044

 

2012

69 189 268

 

2013

71 422 011

 

2014

73 714 946

 

2015

76 071 922

 

2016

78 478 838

 

2017

80 961 908

 

2018

83 523 543

 

2019

86 166 228

 

2020

88 892 527

 

Toutes les chiffres de ce tableau sont donnés pour le 1er janvier de l'année correspondante.

Projection 2020-2100

Année

Population

 

2020

89 505 184

 

2025

104 220 558

 

2030

120 442 948

 

2035

138 153 303

 

 

 

 

 

Les chiffres sont donnés pour le 1er juillet de l'année correspondante (variante moyenne de la prévision).

Source : Le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies

 

Éthologie 2

Est-ce qu'un bon gouvernement entraîne la naissance de plus d'humains et un mauvais, moins?

Quand un peuple fait la guerre à un autre, à technologie identique et population de même importance, il n'y a pas de victoires. Les humains arrêtent le combat quand ils ont plus à perdre qu'à gagner. 

S'il y a déséquilibre technologique, le moins bon perd mais il améliore son expérience. Un jour, le déséquilibre s'estompe car d'un côté comme de l'autre ce sont les mêmes humains qui se combattent. Plus la différence est importante, plus le délai pour arriver à l'égalité est long. Les Chinois ont le PIB global le plus grand au monde depuis cette année alors que la compétition a débuté il y a deux cents ans. Le Congo rattrapera l'Occident dans un laps de temps au moins aussi grand. 


Le déséquilibre de population est plus difficile à compenser. Le hasard peut apporter des ressources non prévues mais en règle générale, l'armée la plus nombreuse l'emporte, à données constantes. Par exemple, Napoléon a commencé par remporter de grandes victoires grâce à la technologie révolutionnaire. Mais comme il l' a peu à peu abandonné pendant que ses ennemis lui en prenaient une partie, ce sont les peuples les plus nombreux qui ont fini par vaincre. 


Le gouvernement est une technologie. Dans le Mode de Production Domestique l'esclavage est une ressource mais dans le Mode de Production Industriel c'est la liberté qui est la plus efficace. L'esclavage dans le Mode de Production Industriel étant moins efficace, il y a moins de ressources de vie et c'est donc le nombre d'humains qui décident de la victoire. 


Le gouvernement anglais est supérieur au gouvernement français car il donne plus de liberté aux humains dans le Mode de Production  Industriel. Mais c'est un résultat marginal: il y a quasiment autant d'humains en UK qu'en France. 

Qu'en est-il par contre du Congo et de la Belgique. En 1885, 5 millions de Belges dominent 3 millions de congolais et en 1960, 12 millions de congolais expulsent 8 millions de Belges. Est-ce aussi simple? Non, parce qu'au Congo, il y a seulement quelques centaines de milliers de Belges. Nous sommes dans la lutte entre un état du Mode de Production Industriel contre un état qui sort du Mode de Production Domestique. En 1960, il faut 12 millions de Congolais pour expulser quelques centaines de milliers de belges. C'est le nombre des humains qui est déterminant et non la technologie. 


Dans cette lutte, les congolais s'approprient la technologie du Mode de Production Industriel mais le rattrapage de la Belgique se fera dans une centaine d'années. La démographie s'emballe et en 2015, il y a 75 millions de congolais. Mais comme la technologie ne suit pas, il n'y a pas assez de ressources et énormément de concurrence cruelle. 


Comment se fait-il que la démographie ne suive pas le développement des ressources? En fait les ressources suivent mais en fonction du mode de vie du passé du Mode de Production Domestique avec les prémices du Mode de Production Industriel. Celui-ci détruit le précédent et se substitue à lui. Un humain dans le Mode de Production Industriel utilise immensément plus de ressources de vie qu'un humain du Mode de Production Domestique: il suffit de comparer le mode de vie des congolais avant l'arrivée des belges avec le mode de vie de ces belges. Les belges mettent en place le Mode de Production Industriel. Celui ci provoque l'explosion démographique des congolais. Mais les congolais qui naissent grâce au Mode de Production Industriel ont besoin des ressources de ce mode de production donc il y a pénurie de ressources et concurrence cruelle. 


Conclusion: on ne peut vivre dans un mode de production donné avec les ressources d'un autre mode de production. 

 

Copyright - GS

 

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulairee

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

20160508

20130508

20151104

20151104

20150823

20150823

20150710

20150710

20150612

20150612

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

vie 02

vie 02

vie

vie

évolution 04

evolution

multicellulaire V2

multicellulaire

PNAS

neandertal

 

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23