évolution 05 - 24 novembre 2022 *

évolution 05 - 24 novembre 2022

Ethologie

Bribe

évolution

Les vivants eucaryotes - plantes, fungi / champignons et animaux - sont des vivants constitués de cellules dont chaque noyau comporte une molécule ADN.

Le rotifère est composé de 1 000 cellules et par conséquent dans chacun des noyaux de ces cellules il y a la même molécule ADN de l'espèce rotifère. L'humain adulte est composé d' environ 100 000 milliards de cellules avec une réplication de la molécule ADN 100 000 milliards de fois.

La fusion d'un fil ADN femelle avec un fil ADN mâle au moment de l'apparition d'un nouveau vivant donne lieu à la création de la molécule ADN fondatrice qui ensuite se reproduit pas scissiparité jusqu'à atteindre le nombre limite correspondant à chaque espèce.

La molécule ADN est à l'origine du nouveau rotifère ou du nouvel humain. Comme elle est présente dans chaque cellule elle vise également à préserver l'intégrité physique de ce vivant jusqu'à sa disparition.

A chaque fusion, il peut y avoir un certain nombre de mutations. C'est ainsi que les vivants actuels d'une espèce données sont différents de ceux qui existent à l'origine. C'est l'environnement naturel du moment qui les sélectionnent: certains disparaissent et d'autres persistent voire augmentent en grand nombre. C'est ainsi que les humains actuels sont environ 100 000 ( chiffre hypothétique) il y a 300 000 ans et 8 milliards en 2022.

Depuis 600 millions d'années, il y a eu 5 Grandes extinctions de vivants et un extrêmement grand nombre de disparations d'espèces de toutes sortes.

Les animaux qui sont mobiles par nécessité possèdent un cerveau. Chez l'humain adulte, il y a environ 85 milliards de neurones. Les neurones communiquent les uns avec les autres grâce aux synapses. Sur un seul neurone on peut trouver de 1000 à 10000 synapses.

C'est grâce aux synapses, qu'un vivant devient pensant c'est à dire qu'il sent, pense et agit. Ce sont les synapses qui transforme le nouveau vivant conçu par Anne d'Autriche et Louis XIII en un individu unique chez tous les humains: le Roi Louis XIV.

En conclusion, la molécule ADN - le génome - reproduit un individu d'une espèce donnée. Dans le cas de Louis XIV, un humain et ce sont les synapses de son cerveau qui en font un humain unique parmi tous les humains. Le génome concerne l'espèce et les synapses, un individu unique d'une espèce donnée.

Cela concerne tous les animaux.

Chez les plantes et les fungi/champignons, le génome joue le même rôle. Mais pour l'instant, on connait mal ce qui fait fonction de synapses, c'est-à-dire ce qui produit une salade précise qui pousse à un endroit précis.

Copyright GS - 24 novembre 2022

Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Manuel

Chapitre VII - Du monocellulaire au multicellulaire - 27

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

éternité 03 - 11 juillet

éternité 03 - 11 juillet 2024

Introduction V1 - 6 juin

Introduction V1 - 6 juin 2024

extinction 07 - 18 mai

extinction 07 - 18 mai 2024

biomasse - 10 mai 2024*

biomasse - 10 mai 2024

Journal de Ressources de Vie

Has no connect to show!

PNAS

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre - 28

L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.

2 526 Millions d'années

Timing and tempo of the Great Oxidation Event

gaspillage - 8 février

PNAS: Les stocks de matières premières extraites par les humains au XX° siècle ont été multipliés par 23

extinction 02 - 2

Large numbers of vertebrates began rapid population decline in the late 19th century