Après Charles Darwin

 Après Charles Darwin

 

Ethologie

Après Charles Darwin

 Charles Darwin ( - ) est un naturaliste et paléontologue. Il est l'auteur, entre autres, du livre L'Origine des espèces paru en 1859. et la référence en matière d'évolution des vivants

 

Naturaliste  , il pratique  la botanique, la zoologie, et la minéralogie.

 

Paléontologue , il étudie les restes fossiles des êtres vivants disparus  et décrit l'évolution du monde vivant, l'extinction et l'apparition de certaines espèces. 

 

Dans  l'Origine des espèces , Charles Darwin étudie l'évolution de tous les vivants et il laisse entendre que le chimpanzé et l'humain ont un ancêtre commun.

 

Depuis 1882, année de son décès, l'étude de l'évolution s'enrichit notamment de la découverte de la molécule ADN qui se trouve dans les cellules de tous les vivants et qui confirment les grandes lignes de l'évolution telle que Darwin l'a décrit en son temps.

 

Depuis le XIX° siècle, les connaissances sur le passé lointain des vivants se sont développés et l'on parle actuellement du Dernier Ancêtre Commun Universel des vivants que l'on situe entre 3,3 à 3,8 milliards d'années. avant aujourd’hui.


Néanmoins il y a une question qui reste en suspend tant chez Charles Darwin que chez les savants actuels c'est celle qui concerne le statut du l'homme ( homo sapiens selon Carl Von Linné) par rapport à tous les vivants.


On peut séparer toutes les disciplines auxquelles se rattachent les savants et les penseurs.en deux grandes catégories. 

 

Il y a les disciplines où l'humain est central selon un grand nombre de critères ne serait-ce que le fait que tout ce qui est écrit ou dit l'est uniquement par un être humain. 

 

Et il y a les disciplines où il n'existe pas et qui concerne le non vivant et le non humain. Le critère c'est la capacité à penser. Le non vivant, c'est de la matière. La pensée est considérée comme une activité du cerveau donc la matière ne pense pas. Les animaux  possèdent tous un cerveau mais aucun ne possèdent la capacité d'écrire et de s'exprimer véritablement même si un grand nombre d'entre eux communiquent à l'intérieur de leurs espèces. Les plantes sont immobiles ou quasi immobiles et en général, les humains lui accordent un quasi statut de matière mais vivante.


Les savants qui étudient l'évolution des vivants et du non-vivant semblent se contenter de ce constat. Ils ont tendance à former deux mondes clos dont les objets de recherches n'ont rien de commun.


Pour les uns, l'humain est un être quasi transcendant par rapport à tout ce qui l'entoure. Certains affirment même que son cerveau est l'objet le plus complexe de l'Univers. Pour les autres, dont les astronomes et astrophysiciens, l'humain n'est pas un objet de connaissance sauf quand il faut l'envoyer dans l'espace. 


C'est ce point aveugle qui est l'objet d'étude de ce site. 


On y trouve des hypothèses nouvelles qui apparaissent au gré des multiples bribes dont le but est de remettre l'humain dans l'Univers tel qu'il est connu de nos jours.


En voici la liste de ces 7 hypothèses.


1) L'humain comme la plupart des vivants apparaît lors de la fusion d'un ovocyte femelle et d'un spermatozoïde masculin en un zygote qui comporte son génome. Lé génome de l'humain est le résultat de l'évolution des vivants depuis le DACU d'il y a 3,3 à 3,8 milliards d'années jusqu'au moment où apparaît le zygote.Le zygote se compose d'un vingtaine d'éléments chimiques et de rien d'autre.Ce zygote donne le jour à un humain qui se compose de 100 000 milliards de cellules dont 100 milliards de cellules nerveuses. Ce processus est identique pour tous les vivants terrestres: il n'y a aucune différence de nature entre tous ces vivants.

Ceci n'est plus une hypothèse car il y a un consensus général de tous les savants sur ce fait mais aucun savant n'en tire les conséquences qui est de cesser de mettre l'humain au centre de l'Univers

 

2) Chez les plantes, il n'y a pas de cellules nerveuses. Dès l'origine; les vivants se sont divisés en deux groupes: des plantes, immobiles, qui trouvent les éléments chimiques dont elles ont besoin dans leur voisinage immédiat et les animaux qui doivent se déplacer pour les trouver. Les plantes n'ont pas besoin de cerveau et les animaux en ont besoin.

Cette première hypothèse sur les raisons de l'absence ou de la présence du cerveau n'a jamais été étudiée jusqu'à présent. 

 

3) Au cours de l'évolution des animaux, des millions d'espèces sont apparues dont les mammifères. Certains d'entre eux sont devenus herbivores, omnivores ou carnivores. Et selon cette orientation, ils sont devenus des animaux adaptés au milieu qui leur fournit les éléments chimiques dont ils ont besoin. Parmi eux sont apparus des primates qui ont appris à vivre dans les arbres. 

C'est un univers mouvant et dangereux. Leurs quatre membres sont devenus quatre mains et leur cerveau se sont développés afin d'éviter les dangers lors des déplacements dans les arbres: anticiper les risques ou développer la vue et l'habileté des membres. Puis une partie de ces primates retrouvent le sol ferme afin d'augmenter leurs ressources de vie. Ils deviennent bimanuel et bipède. Cela se passe il y a 3 millions d'années.

Voilà l'ancêtre de l'humain. Ses deux mains sont à l'origine de son succès puisqu'il y a aujourd'hui 7,8 milliards d'humains. Cette deuxième hypothèse n'a jamais été étudiée jusqu'à présent.

 

4) Les humains ont inventé la parole et l'écriture. Leurs mains de simples outils sont devenus des outils d'outils. De là les millions d'inventions qui sont les causes de leurs succès. On attribue ce succès à une qualité intrinsèque de l'humain. Il a été considéré comme un dieu, ou un fils de dieu. Il est aujourd'hui coonsidéré comme le centre du monde puisque tout ce qui n'est pas humain est considéré sous l'angle  "est-ce bon pour l'homme?".

Il faut se rendre à l'évidence: tous les vivants considèrent leur environnement de la même manière car tous les vivants trouvent les corps chimiques dont ils sont composés, comme l'humain, dans leur environnement. Cette troisième hypothèse que l'humain est un vivant comme n'importe quel vivant n'a jamais été étudié.

 

5) Il y a entre 3,3 et 3,8 milliards d'années, après que tous les éléments chimiques aient été formés depuis le Big Bang - à noter que les effets du Big Bang se poursuivent -, apparaissent sur la Terre les premiers vivants qui sont un ensemble de corps chimiques de l'Univers organisés de telle manière qu'ils se différencient des minéraux, par exemple, alors qu'ils sont comme eux le résultat de l'évolution de l'Univers.

Cette quatrième hypothèse est à l'ordre du jour chez un petit nombre de physiciens et de chimistes. 

 

6) L'évolution des vivants commence par l'apparition de vivants monocellulaires. Puis entre 541 et 515 millions d'années avant aujourd'hui, intervient  l'« explosion cambrienne » une époque où apparaissent un grand nombre de métazoaires  c'est-à-dire d'animaux multicellulaires. 

De quoi s'agit-il en réalité? Des cellules s'unissent et forment un corps complexe où elles se spécialisent dans une fonction donnée. en ne cessant d'augmenter leur coopération. Par exemple, chez l'humain actuel, des cellules constituent son épiderme afin de protéger son intégrité. En échange, les cellules du sang lui apportent les éléments chimiques.  qui assurent leur pérennité.  En 3,8 milliards d'années, des corps monocellulaires se sont unis à 100 000 milliards pour former un humain.

Pour les humains, cette cinquième hypothèse qu'ils sont un ensemble de 100 000 milliards de cellules et que les corps chimiques que les humains ingèrent sont destinés à chacune de ces cellules est envisagés de manière uniquement théorique. 

 

7) D'une certaine manière, les espèces vivantes telles que Carl von Linné les a défini n'existent pas. Chaque vivant est un ensemble de cellules qui apparaît puis disparaît en s'étant en général reproduit au préalable. Tous les vivants sont une forme de l'organisation de l'Univers. Il est probable que l'univers étant constitué de 100 000 000 000 000 000 000 000 d'étoiles ( 10 puissance 23) , le Big Bang est à l'origine de beaucoup d'autres vivants.

Cette dernière hypothèse que les vivants ne sont qu'une forme de l'Univers n'a pas cours de nos jours.

 Copyright GS

Ressources de reproduction

russe

  Vassili Axionov - Une saga moscovite - 1994    

bonobo

  Bonobos et humains    

vivant

  Les vivants, ce sont les cellules vivantes

monogamie 1

    Les premiers vivants sont monocellulaires.

piraterie

Jacques Curnier - La piraterie dans l'âme  

Manuel

Chapitre VII - Du

Un vivant multicellulaire traverse plusieurs époques depuis son apparition jusqu'à sa disparition.

Ressources de Vie

histoire

  Histoire

Guerre Civile

  Erich Nolte - 1997

nègre

Arte:   Je ne suis pas votre nègre - 2015

pauvre

  La pauvreté est une notion qui appartient au domaine des sciences humaines

travail

Bac blanc philo - Explication de texte : MARX, Le Capital, 1867

Journal de Ressources de reproduction

Has no connect to show!

Bribes

2008 à 2016 - les bribes

Du 8 octobre 2008 au 23 novembre 2014: Culture éthologique 2014 Du 13 décembre 2014 au mercredi 8 juin 2016: 10 milliards d'humains en 2050 Éthologie Réconciliations

Enfant unique - (V2)

Enfant unique

Entretiens éthologiques

 Entretiens éthologiques 2011 - 2013

Safaris et séquençage

Safaris en Afrique du Sud - Séquençage du film

Réconciliations (1)

Réconciliations (1)

Journal de Ressources de Vie

Tchéquie

Les Studio Barrandov

Journal - janvier 2018

------------ - 31/1 - Znamy opinię biegłego o pracy w Amazonie: "Może powodować urazy psychologiczne i fizyczne"  Amazon en Pologne: "Selon un expert des conditions de travail chez Amazon:

président

Emmanuel Macron - Président de "La France" depuis 3 jours

Journal - décembre 2017

- 29 La prohibition de l'inceste anthropocentrique selon Levi Strauss et universelle, selon l'éthologie. - 28 Arte - Mystères d'archives 1980. Marche pour la survie du Cambodge

Journal - novembre 2017

2017/11

PNAS

De 3100 BP

A 1200 BP ( Before Present - avant aujourd'hui)

oeil

oeil

neandertal

  Neandertal

385 millions d'années BP

Il y a 385 millions d'années, certains poissons évoluent lentement en animaux à pattes vivant sur terre.

poisson-zèbre

    L'ontogenèse du comportement collectif se révêle n'être qu'une simple loi d'attraction.